En collaboration avec Brigitte Grenier, inspecteur adjoint de la ville de Mont-Laurier, l’APLI  effectue des visites sur les terrains bordant le lac des îles, secteur Mont-Laurier. Ces inspections permettent de faire un suivi des règlements municipaux. Lors de ces visites, nos tâches consistent à faire la caractérisation de la rive, évaluer les structures non réglementaires et les installations septiques. Tout en effectuant ce travail, nous sensibilisons les gens que nous rencontrons sur les bonnes pratiques à adopter.

Pour la rive, nous mesurons la partie de la bande riveraine qui doit être naturalisée, si elle ne contient pas déjà une strate herbacée, arbustive et arborescente. Cette bande mesure 3 mètres de largeur à partir de la ligne des hautes eaux. Par la suite,  nous mesurons le reste de la rive. Celle-ci doit être de 10 mètres si la pente du terrain est inférieure à 30% ou de 15 mètres si la pente est supérieure à 30%. Ensuite, nous estimons le pourcentage de recouvrement par rapport à la végétation présente dans cette zone. Cette mesure est très importante, car une bande riveraine qui couvre toute la rive (soit 10 ou 15 mètres de largeur), permet de filtrer et absorber tout polluant ou contaminant qui pourrait être transporté par le ruissellement. Alors, cette bande de végétation crée une protection pour le lac, mais elle est optimale seulement si elle est bien fournie en végétation.

De plus, il est interdit d’avoir des activités qui peuvent nuire à la croissance de la végétation dans la rive. Cela implique l’interdiction d’entreposer des structures dans cette zone, que ce soit des canots, chaloupes, pédalo, feux, etc.

Pour les installations septiques, nous prenons simplement en note le type d’équipement utilisé et nous regardons s’il y a bien une fosse septique et un champ d’épuration.

Pour terminer, Brigitte Grenier transmet ses recommandations aux riverains pour leur permettre d’améliorer leurs installations. Un suivi sur chaque propriété visité est fait pour établir son évolution. Pour compléter, sur les terrains non-réglementaires, des mesures doivent être prise afin de diminuer leurs impacts négatifs sur l’environnement.

 

Laurie Lamoureux-Samson et Sarah-Anne Godard

Agentes de sensibilisation