L’impact de l’homme

De tout temps, les humains ont voulu modifier leur environnement pour satisfaire divers besoins. C’est le cas des bandes riveraines qui ont été au fil du temps déboisées, engazonnées ou enrochées et sur lesquelles des plages artificielles ont parfois été créées. Toutes ces modifications de l’environnement physique naturel des cours d’eau entraînent inévitablement des conséquences souvent fâcheuses sur la santé des écosystèmes aquatiques et accélèrent le phénomène de vieillissement prématuré des cours d’eau, ce que l’on nomme eutrophisation. 

Des rôles majeurs

La renaturalisation des rives constitue l’une des premières actions à poser en vue de protéger les plans d’eau et de ralentir leur dégradation. Les végétaux présents sur les rives jouent plusieurs rôles de grande importance.

Filtre contre les polluants et engrais

Les racines des végétaux présents autour des plans d’eau retiennent les nutriments (phosphore) et les sédiments contenus dans le sol ainsi que les eaux de ruissellement, les empêchant de cette façon de se rendre dans le cours d’eau.

Rempart contre l’érosion

Les végétaux et les racines qu’ils forment permettent de stabiliser efficacement les rives, de diminuer l’ensablement des frayères et l’envasement des lacs ainsi que d’éviter les pertes de terrain.

Écran solaire

L’ombre formée par la présence de végétaux sur la bande riveraine refroidit légèrement l’eau, ce qui limite le développement d’algues et de plantes aquatiques indésirables. De plus, cela aide à préserver un refuge pour les poissons.

Régulation du niveau de l’eau

Le risque d’inondation diminue grâce à la présence d’une végétation riveraine puisque celle-ci retient et évapore une partie des eaux de ruissellement.

Diversité biologique

Les cours d’eau et la végétation environnante constituent des éléments essentiels à la vie de la faune terrestre et aquatique en leur offrant habitat, nourriture et abri.

Brise-vent

La présence d’arbres et d’arbustes crée une barrière naturelle contre le vent et protège ainsi les habitations des dommages qu’ils pourraient causer.

Fonction paysagère

La végétation autour des cours d’eau augmente la beauté du paysage et peut contribuer à hausser la valeur d’une propriété.

Myrique baumier & Cie!

Certains végétaux sont idéaux pour stabiliser les rives et filtrer les polluants puisqu’ils forment un réseau racinaire dense, qu’ils sont habilités à survivre dans plusieurs types de sols et qu’ils résistent efficacement aux glaces. Parmi ceux-ci se retrouvent le myrique baumier, la vigne vierge, le cornouiller stolonifère, l’iris versicolore et le sureau du Canada.

Conseils et astuces

Reboiser sa rive se planifie.  À cet effet, l’association de la protection du lac des îles vous donne toutes les informations nécessaires concernant la largeur de la bande riveraine, des astuces pour choisir vos plans et un énoncé des végétaux à utiliser.

Planification des travaux

Tout d’abord, avant de procéder au reboisement, il faut faire une évaluation des lieux pour vérifier certains critères qui sont souvent vitaux pour déterminer les plantes qui seront plantées. Il est important de regarder l’ensoleillement, l’humidité du sol et l’espace disponible. Ensuite, il est possible de choisir les végétaux qui couvriront la berge. Il peut être intéressant de choisir une variété de végétaux, tels que des herbacés, des graminées, des arbustes et des arbres. Nous vous conseillons de prioriser les plantes indigènes, car elles sont beaucoup plus résistantes et s’adaptent bien à tous les types de sols. Un autre critère qui peut guider notre choix de plantes est la période et la couleur de floraison. Quoi de plus joli qu’une plate-bande fleurissante tout au long de l’été !

Planter

Pelle en main, il vous faudra faire attention à la végétation déjà présente, car il est important de la conserver. Tout dépendant du format de plante utilisé, il vous

faudra creuser un trou un peu plus gros que le pot dans lequel se trouve la plante. Si votre sol est très pauvre ou uniquement composé de sable ou de gravier, il est possible d’ajouter un peu de terre dans le trou avant d’y mettre la plante. Attention par contre, n’ajoutez aucun engrais, car ceux-ci sont concentrés en phosphore, ce qui nuit grandement au lac.

Entretien

Les plantes indigènes ne nécessitent presque pas d’entretien. Un petit désherbage à la main autour des plants pour éviter leur étouffement est amplement suffisant. Il se peut que vous deviez arroser les plants légèrement, la première année de plantation, advenant une sécheresse.

Avantages de la bande riveraine

La végétation crée une barrière qui filtre tout ce qui pourrait se rendre au lac, comme les sédiments, en plus de permettre une bonne tenue du sol et d’éviter l’érosion des rives. De plus, la végétation fait de l’ombre, ce qui permet de garder la fraicheur de l’eau du lac. De cette façon, les poissons ont un habitat stable et la croissance des plantes aquatiques et des algues est ralentie. Finalement, la bande riveraine permet de diminuer les risques d’inondation et est un brise-vent naturel.

Pour toutes questions ou encore pour avoir de l’aide avec votre reboisement, l’Association est disponible tout l’été et se fera un plaisir de vous fournir tous les outils dont vous avez besoin.
L’Association peut aussi vous fournir un catalogue de plante indigènes.