Penser à l’aménagement

Avant d’entreprendre des travaux de renaturalisation, une bonne planification s’avère nécessaire. Il est important de faire un plan d’aménagement et de choisir les arbres, les arbustes et les plantes herbacées en fonction des facteurs suivants :

  • Hauteur de la ligne des hautes eaux et de la ligne des basses eaux ;
  • Nature et humidité du sol ;
  • Présence d’ensoleillement et d’ombrage.

Le graphique ci-dessous vous informe sur quel type de terrain il est possible de planter chacune des espèces proposées.

Lignes des hautes eaux : niveau maximal atteint par un cours d’eau en période de crues.
Lignes des basses eaux : niveau minimal atteint par un cours d’eau en période sèche.

Méthode de calcul rapide pour estimer le nombre de plants nécessaires

Si vous commandez vos plants en multicellules, nous vous conseillons de laisser environ 2 pieds maximum ou 60 cm entre chaque plant. Bien sûr vous pouvez les disposer à votre guise, mais comme ces plants sont jeunes, ils résisteront davantage aux intempéries s’ils ne sont pas trop éloignés.

Aménagement en diagonal

Il serait aussi important de prévoir un aménagement en diagonale entre chaque rangée. Cet aménagement permet de retenir davantage les sédiments et le phosphore qui seraient susceptibles de se rendre au lac et de nourrir les plantes aquatiques, dont le myriophylle en épi.

129-Aménagement-diagonal

Calcul du nombre de plants

Selon le principe que l’on plante un plant à tous les 2 pieds, nous pouvons dire que :
2 pieds de largeur = 2 rangées de plants
4 pieds de largeur = 3 rangées de plants
Donc si vous avez une longueur à renaturaliser de 30 pieds (= 15 plants) par une largeur de 4 pieds (3 rangées) : vous aurez donc besoin de 15 X 3 = 45 plants.

Choix de végétaux

Pour choisir les végétaux (plantes, arbustes et arbres) appropriés, nous vous suggérons d’utiliser le répertoire des végétaux recommandés pour la végétalisation des bandes riveraines du Québec.

La fiche descriptive de chacun des plants vous donnera les renseignements sur la nature du sol (ex. : sol argileux), sur l’ensoleillement nécessaire, etc. Vous sélectionnerez ainsi des végétaux résistants et qui vous assureront d’obtenir une bande riveraine protectrice.

Subvention

La ville de Mont-Laurier offre une subvention qui couvre les plantes vivaces et les arbustes (voir la liste des espèces admissibles), pour 50 % de la facture jusqu’à concurrence de 100 $, incluant les taxes.

Pour obtenir la subvention, vous devez remplir la demande ainsi que remettre les factures sur lesquelles les types d’espèces sont clairement indiqués à la ville de Mont-Laurier.