Deux sites ciblés

En mai dernier, le COBALI a participé à la deuxième phase de plantation d’arbres et du suivi des plants dans le cadre de la vitrine agricole du ruisseau Lanthier. En effet, au cours de l’été 2014, le COBALI a contribué à la plantation de près de 200 arbres et arbustes sur 2 sites identifiés chez des agriculteurs de la région de Mont-Laurier et qui serviront de vitrines de démonstration.

Un des sites est en sol sablonneux et l’autre en sol argileux. Chacun des sites fut divisé en deux sections de 50 mètres de chaque côté du cours d’eau, permettant ainsi de présenter et de comparer l’efficacité d’implantation et le développement de diverses combinaisons de végétaux de même que la stabilité de la bande riveraine.

Objectif : bande riveraine élargie en milieu agricole

Cette collaboration avec le MAPAQ et le Groupe Conseil agricole des Hautes-Laurentides a comme objectif de suivre annuellement sur un horizon de 4 ans, l’évolution de plantations d’arbres formant une bande riveraine élargie en milieu agricole afin de mieux conseiller les producteurs dans ce type d’aménagement. Ces derniers se verront ainsi mieux outillés dans leurs choix d’implantation de végétaux et dans l’entretien des espèces déjà présentes na- turellement aux abords de leurs cours d’eau.

À travers ce projet, l’efficacité des différents aménagements riverains est comparée avec les bonnes pratiques concernant l’entretien et le bon choix d’association d’espèces d’arbres, d’arbustes et de plantes herbacées indigènes en fonction des réalités locales et du type de sol.

Les rives : les gardiennes du lac

Les rives sont des endroits riches et cruciaux pour la santé des lacs et cours d’eau. Les végétaux ralentissent et filtrent les eaux de ruissellement et absorbent une grande partie des nutriments présents dans cette eau, avant qu’ils ne se retrouvent dans le plan d’eau. De plus, les racines des arbres et arbustes maintiennent le sol et contribuent à diminuer l’érosion, alors que le feuillage crée de l’ombre et diminue le réchauffement excessif de l’eau. Finalement, la bande riveraine est un milieu de vie essentiel à la faune aquatique et terrestre .

Les résultats

Le COBALI fait le suivi des plants. C’est donc en 2018 qu’aura lieu une journée de démonstration pour exposer les résultats bien concrets.