Qu’est-ce que c’est?

Le périphyton est une communauté complexe d’organismes microscopiques et de détritus qui s’accumulent à la surface des objets tels que les roches, les branches, les piliers de quai et même les plantes aquatiques. Au lac des Îles, on le retrouve fréquemment sur les roches du pourtour du lac. De plus, celui-ci peut prendre différents aspects, mais il est généralement brun et visqueux.

Mesures du périphyton au lac des Iles

Un programme d’étude des algues benthiques, c’est-à-dire les algues se développant sur les roches du littoral du lac des Îles (périphyton des roches) a débuté en 2005 (Annie Raymond, biologiste, en collaboration avec l’Université de Montréal).

À plusieurs stations sur les rives du lac, des mesures d’épaisseur du périphyton ont été prises et des échantillons quantitatifs et qualitatifs ont été prélevés. En comparant ces différentes mesures et en les mettant en relation avec divers facteurs physiques et mécaniques du lac (vagues, pente, déboisement, proximité des ruisseaux, etc.), il est possible d’en ressortir des indices sur ce qui influence la croissance des algues, les quantités de phosphore selon les secteurs et l’influence de la pollution diffuse et ponctuelle.

Épaisseur du périphyton au lac des Iles

Le suivi du périphyton consiste à mesurer son épaisseur sur le substrat rocheux : 3 mesures par roche sur 10 roches pour chacun des 10 sites situés dans le secteur de Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles

Les mesures sont prises à une profondeur de 0,3-1 m dans le littoral et se font chaque saison estivale sur une période de 3 ans.

L’épaisseur correspond à la longueur du périphyton que l’on peut mesurer au moyen d’une règle graduée. Il faut la mettre sur la roche, perpendiculairement à la surface, et noter l’épaisseur de la couche relativement abondante en millimètres.

 

Méthode d’échantillonnage

Résultats de l’échantillonnage

Le dernier suivi a été réalisé durant l’été 2015 et l’envoi des résultats au Réseau de surveillance volontaire des lacs a été effectué. Ces données s’ajouteront à ceux de la transparence et de la qualité de l’eau et peuvent être consultées sur le site internet du RSVL. Puisque l’épaisseur peut varier de 1-20 mm dépendamment de l’abondance de nutriments dans le lac et d’autres facteurs physiques, il s’agit d’un bon indicateur du niveau d’eutrophisation du lac.