Bien que la pêche sportive soit une activité pratiquée depuis plusieurs années, depuis trois ans la pêche au Touladi est limitée par le MFFP afin de s’assurer un nombre suffisant de reproducteurs qui permettront un renouvellement naturel de cette espèce. Certains règlements et certaines méthodes sont encore incompris. Dans cet article, nous nous concentrons sur les bonnes pratiques du « catch and release », c’est-à-dire attrape et remet à l’eau.

Préparation :

Lorsqu’on prévoit utiliser cette technique de pêche il est important d’avoir le bon matériel. En effet, il est important de choisir un hameçon adapté (taille, forme) cela permettra de réduire les blessures et la gravité de celles-ci. Une ligne à pêche forte est aussi nécessaire, afin de réduire le combat avec le poisson. De plus, il est recommandé de ne pas utiliser d’épuisette puisque le contact avec le poisson pourrait lui nuire. Cependant, si celle-ci s’avère nécessaire il est conseillé qu’elle soit en coton ou en caoutchouc.

Le Touladi :

Cette espèce est particulièrement sensible il est donc important de prendre conscience de ses besoins lorsqu’on pêche. Premièrement, afin d’être à l’aise ce poisson a besoin d’une eau de bonne qualité qui est riche en oxygène, il préfère une température environnant les 10 degrés Celsius. Celui-ci vit donc dans les profondeurs de nos cours d’eau. Lorsqu’on pratique la pêche au Lac des Îles il est important de savoir qu’aucun Touladi ne peut être gardé, car un plan de gestion est coordonné depuis 2014 par le MDDEFP afin de protéger cette espèce. Celle-ci est donc très touchée par le « catch and release », cependant cette méthode n’est pas favorable pour ce poisson puisque celui-ci vit un traumatisme causé par le changement de pression soudain entre les profondeurs du lac et la surface.

Quelques petits trucs

  • Il est primordial que le poisson n’entre pas en contact (le moins possible) avec les objets ou surfaces non humides, comme le sol du bateau. De plus, lorsque vous décrochez le poisson de la ligne, il est important de ne pas mettre de gants et d’avoir les mains humides afin de protéger la couche de mucus ainsi que les écailles du poisson.
  • En aucun cas, vous ne devez entrer en contact avec les yeux et les ouïes du poisson.
  • Il est essentiel de minimiser le temps durant lequel le poisson est en dehors de l’eau.
  • N’oubliez pas que ce ne sont pas la totalité des poissons qui survivront à cette rude épreuve. Faites preuve de respect !
  • Du matériel adéquat peut faire la différence pour la vie des poissons.
  • Lorsqu’on pratique ce genre de pêche sportive, il est important de se rappeler que plus le poisson est pêché en profondeur plus il devra combattre longtemps. Cela aura pour effet qu’il produira une plus grande quantité d’acide lactique et réduira ses chances de survie. L’idéal lors de cette pêche est de réduire le combat au minimum avec le poisson

Il est strictement interdit de faire du catch and release lorsque la pêche est fermée !
Vous devez attendre l’ouverture de la pêche.