Dépôt de mémoires au ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs

L’Association a déposé des mémoires au ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs suite à son plan de développement durable. André Benoit et Annie Raymond en ont fait la lecture devant le ministre de l’époque, M. Thomas Mulcair, à St-Jérôme, le 9 mai 2005. Monsieur le ministre a par la suite posé des questions sur le projet durant une période de dix minutes. Ces mémoires suggéraient qu’un biologiste chargé du suivi des lacs soit embauché dans chaque MRC, que des études se poursuivent sur le myriophylle en épi et qu’un plan d’éducation environnementale soit organisé pour toutes les écoles du Québec.

Des  actions de sensibilisation réalisées au fil des ans

Journée d’information et de sensibilisation à la plage municipale

En 2006, l’Association avait organisé une journée de sensibilisation à la plage municipale de Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles. Pour l’occasion, les bénévoles et employés de l’Association tenaient des kiosques d’information, distribuaient des végétaux et vendaient des cartes de membre de l’Association. Une projection qui traitait des problèmes et solutions reliés au lac était également présentée. Un goûter gratuit était à la disposition des visiteurs et il y avait tirage de prix de présence. Ces journées ont été très utiles pour mettre les résidents au courant des derniers développements au sujet du plan d’eau et des projets d’été de l’Association. Les gens ont également été invités à poser des questions aux administrateurs et aux étudiants et à faire part de leurs idées.

Chroniques dans les médias

Afin d’augmenter sa visibilité, l’Association a effectué durant la saison estivale la publication d’un court article hebdomadaire dans l’Écho de la Lièvre, un des journaux locaux. Ces articles rassemblaient de l’information sur toutes sortes de sujets qui touchent les écosystèmes aquatiques et visaient aussi à inviter les gens aux diverses activités de l’été.

Installation d’affiches

En 2005, l’Association a installé des affiches contenant de l’information sur le myriophylle en épi et qui invitait les utilisateurs du lac à laver leur embarcation. Elle a positionné ces affiches à cinq endroits stratégiques autour du lac des Îles afin de rejoindre le plus d’utilisateurs possible.
Trois grandes affiches ont été apposées respectivement au débarcadère public de Mont-Laurier, au quai municipal de Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles et à l’intersection de la montée Dumouchel et du chemin Tour-du-Lac. Deux petites pancartes ont été installées au camping La Clairière et dans le village de Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles. Pour rendre possible ce projet, l’Association avait reçu l’aide financière de la Fondation de la MRC d’Antoine-Labelle pour l’environnement.

Journée d’information pour la ville

Une journée de formation visant à informer les élus municipaux, les inspecteurs municipaux, les travailleurs de la voirie et la responsable du service d’aménagement du territoire de la Ville de Mont-Laurier a eu lieu le 11 mai 2005. Ces personnes ont été sensibilisées aux problèmes du lac des Îles par l’entremise du documentaire « J’ai pour toi un lac » et d’une présentation PowerPoint. Les participants ont aussi dû répondre à certaines questions pour tester leur connaissance et leur compréhension des problèmes environnementaux du lac.

Conférences à l’école primaire du Lac-des-Îles

Deux conférences auprès des élèves de l’école Notre-Dame-des-Anges du Lac-des-Îles ont permis aux enfants d’être sensibilisés aux problèmes de leur lac. La première de ces conférences a été faite devant des élèves des classes de cinquième et sixième année et une seconde auprès d’enfants des classes de maternelle, première et deuxième année. Une présentation PowerPoint adaptée à chacun des groupes d’âge a été effectuée afin de captiver les enfants. Ces conférences prenaient place dans le cadre d’un stage d’animation en biologie de la formation universitaire de Annie Raymond.

Formation en reboisement

En 2003 et 2004, nous avons offert une formation en reboisement s’adressant aux riverains. Il s’agissait d’un cours théorique en salle qui expliquait les méthodes de reboisement suivi d’un cours pratique qui consistait à reboiser quelques terrains. Cette journée a été animée par un biologiste de la firme en environnement Biofilia et l’année suivante par un technicien de la même firme. Chacune des journées a accueilli entre 20 et 30 personnes.