Un impact humain considérable

Depuis plusieurs années, l’impact des hommes sur le milieu naturel est de plus en plus significatif et entraîne, d’année en année, un risque de dégradation de la qualité de notre environnement. L’eau est un milieu particulièrement sensible puisque c’est principalement par ce biais que s’effectue la collecte et le transfert des substances ou composés polluants dans l’environnement.

Des conséquences à maîtriser

Les phénomènes engendrés par les polluants affectant l’eau d’un lac peuvent se manifester par une prolifération de végétaux ou encore par un vieillissement accéléré du plan d’eau. On parle alors d’eutrophisation.  Il est vital d’étudier l’évolution de ces conséquences pour agir de manière pertinente et ainsi préserver un environnement naturel unique.

Des études essentielles

Il est essentiel de mener diverses études sur le lac des Îles afin de faire un bon diagnostic de sa problématique et de construire nos interventions en se basant sur les résultats obtenus. L’Association de la protection du lac-des-Îles effectue des recherches sur le plan d’eau depuis plusieurs années grâce à la collaboration de plusieurs intervenants tels le ministère des Ressources naturelles et de la Faune, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, l’Université de Montréal ainsi que le Conseil régional de l’environnement des Laurentides.

Au cours des dernières années, des études à l’aide de photos aériennes, la participation au Carnet de Bord et la surveillance du lac ont effectivement permis des actions ciblées.