Les protectrices du lac

Les rives sont des endroits riches et cruciaux pour la santé des lacs et cours d’eau. Les végétaux ralentissent et filtrent les eaux de ruissellement et absorbent une grande partie des nutriments présents dans cette eau, avant qu’ils ne se retrouvent dans le plan d’eau. De plus, les racines des arbres et arbustes maintiennent le sol et contribuent à diminuer l’érosion, alors que le feuillage crée de l’ombre et diminue le réchauffement excessif de l’eau. Finalement, la bande riveraine est un milieu de vie essentiel à la faune aquatique et terrestre .

Étant donné l’importance de la bande riveraine pour la santé des lacs et cours d’eau, la Politique de protection des rives, du littoral et des plaines inondables du gouvernement du Québec détermine que la largeur de la rive à protéger doit respecter une largeur minimum. 

La largeur minimum est…

  • 10 m lorsque la pente est inférieure à 30 %, ou lorsque la pente est supérieure à 30 % et présente un talus de moins de 5m de hauteur ;
  • 15 m lorsque la pente est continue et supérieure à 30 %, ou lorsque la pente est supérieure à 30 % et présente un talus de plus de 5 m de hauteur.

Les constructions, les ouvrages et les travaux effectués dans cette bande de 10 ou 15 m sont règlementés.
 

Trois premiers mètres de végétation

Les 3 premiers mètres exigés sont un minimum.
Les 3 premiers mètres de cette bande sont assujettis à des conditions touchant la végétalisation. Dans les règlements des 2 municipalités, il est mentionné que lorsque la bande des 3 premiers mètres à partir de la ligne des hautes eaux n’est pas occupée par de la végétation, des mesures doivent être prises afin de la renaturaliser. Il est également indiqué qu’il est interdit de contrôler la végétation, y compris la tonte de gazon, le débroussaillage et l’abattage d’arbres, dans cette bande de 3 mètres.

A chacun de conserver une bande riveraine végétalisée aussi large que possible.

Des travaux en vue ?

Veuillez prendre note que les informations concernant les règlements sont présentées à titre indicatif seulement et que vous devez contacter le service d’urbanisme de votre municipalité avant de débuter tous travaux.

Pour connaître la règlementation complète relative à la protection des milieux riverains, merci de vous référer au Guide du riverain de la municipalité de Saint-Aimé-du-Lac-des-Îles : http://saint-aime-du-lac-des-iles.ca/documents/GuideDuRiverain.pdf

ou celui de la municipalité de Mont-Laurier. http://www.villemontlaurier.qc.ca/DATA/DOCUMENT/Guide%20du%20riverain-2015.pdf

Vous pouvez aussi consulter ce guide pratique émis par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques intitulé : « Je protège mon héritage, je végétalise ma bande riveraine »
http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/eau/rives/depliant_fihoq.pdf